Projets de territoire

CORRIBIOR

Les haies sont des éléments paysagers diversifiés comprenant plusieurs strates, qui servent de continuité écologique et de réservoir de biodiversité, support du cycle de vie de nombreuses espèces.

Leur maintien et leur protection constituent des enjeux importants notamment pour la mise en place et la gestion de la Trame Verte et Bleue.

C’est dans ce contexte que le projet Corribior (Corridors pour la Biodiversité) a vu le jour. Financé par la Région Occitanie, l’Agence de l’Eau et l’Union Européenne, ce projet, animé par Campagnes Vivantes 82 et la Fédération Départementale de Chasse, a différents objectifs :

- accompagner les élus, agriculteurs et les habitants dans la prise de conscience de la valeur et des enjeux de leurs territoires,

- proposer des solutions techniques pour améliorer et valoriser leur cadre de vie, pour des bénéfices partagés,

- soutenir les gestionnaires dans la mise en œuvre d'aménagements ou l'adaptation des pratiques afin qu'elles soient favorables à la préservation ou à la restauration des corridors de biodiversité .

Corribior est une déclinaison à l’échelle départementale du Schéma Régional de Cohérence Écologique. Un diagnostic fonctionnel et paysager a été réalisé dans le Tarn-et Garonne, et 8 communes ont été identifiées comme des zones à enjeux forts dans le territoire Garonne et terrasses.

Un corridor écologique est un couloir fonctionnel permettant à une espèce de réaliser tout ou partie de son cycle biologique. Ces corridors sont des chemins empruntés par la faune pour transiter d’un réservoir de biodiversité à un autre.

A titre d’exemple, le crapaud calamite va longer une haie ou une bande enherbée afin de se rendre à la mare la plus proche pour s’y accoupler.

Les éléments végétaux des corridors écologiques permettent aux animaux de rester à l’abri des prédateurs.

Grâce au travail de la Fédération de chasse et de Campagnes Vivantes 82, près de 1600 m de haies vont être plantées d’ici la fin de la saison de plantation dont une grosse partie à Garganvillar. Pour le plus grand plaisir des oiseaux, des micro-mammifères et des pollinisateurs, qui trouveront là de nouveaux terrains de jeu.

Corribior Campagnes Vivantes 82

Carte des territoires Corribior du Tarn-et-Garonne

VEGETAL LOCAL

ACV82

Aujourd’hui, l’origine des graines des arbres et arbustes (hors MFR) utilisés pour la plantation de haies reste inconnue. La production à partir de graines issues des mêmes pieds-mère, de manière répétée, entraîne une perte de diversité génétique.

C’est en partant de ce constat que la marque Végétal Local a été créée à l’initiative de l’Afac-Agroforesterie, de la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux et de Plante et Cité en 2014 afin de garantir l’origine des plants d’espèces sauvages.

Végétal local  garantit pour les plantes, les arbres et les arbustes sauvages bénéficiaires :

⇒ leur provenance locale, au regard d'une carte des 11 régions biogéographiques métropolitaines (et des régions biogéographiques d'outre-mer), avec une traçabilité complète ;

                                                                                 Végétal Local Campagnes Vivantes 82

⇒ la prise en compte de la diversité génétique dans les lots de plantes et d’arbres porteurs du signe de qualité ;

⇒ une conservation de la ressource (plantes et arbres mères) dans le milieu naturel, malgré les collectes.

L’afahc Occitanie a ainsi fait labelliser les essences les plus utilisées sur le territoire, à l’instar du Cornouiller sanguin ou de l’Erable champêtre.

Chaque association départementale de notre réseau est chargée de récolter des graines d’essences locales et labellisées sur son territoire. Campagnes Vivantes 82 est entrée dans ce programme depuis juillet 2018. Grâce à l’aide précieuse de bénévoles, nous avons pu repérer plus de six sites de récolte sur lesquels nous avons collecté 7 kg de fruits. Le kilogramme de graines sèches extraites a été envoyé à notre pépiniériste et les pieds issus de ces graines seront plantés dans notre département l’année suivante ! Une action dont on voit les fruits concrètement !!

La sélection des sites de récolte :

Toutes les forêts ou zones boisées ne peuvent pas constituer un site de récolte.

Dans un premier temps, il est essentiel d’obtenir l’accord oral, si ce n’est écrit du propriétaire.

Il importe également de s’assurer que la zone n’est pas protégée juridiquement.

Le site doit être « naturel », c’est à dire qu’aucune plantation ne doit avoir eu lieu depuis 1970. Cela garantit que les essences présentes ne sont pas issues de graines exotiques.

En allant sur le terrain, enfin, on s’assure que le bois, bosquet ou la haie ne sont pas proche d’une zone de pollution pouvant impacter la génétique et la qualité de nos plants (station d’épuration, autoroute, usine de traitement de déchets ou autre source de pollution notable).

La récolte de graines :

Une fois le site validé, des bénévoles et des salariés récoltent des fruits de juillet à novembre. Après chaque récolte, les fruits sont nettoyés et passés au tamis afin d’en prélever les graines viables. Un protocole technique a été rédigé pour aider les acteurs de cette démarche et faciliter la mobilisation de bénévoles autour de ce projet.

Un minimum de trois sites de récolte est nécessaire pour garantir la diversité génétique des graines récoltées et on ne prélèvera pas plus de 25 % des fruits d’un arbre pour préserver la richesse spécifique du site en question.

L'origine local des plants issus de la marque garantit la rusticité des nouveaux arbres plantés et donc une adaptation améliorée aux conditions pédo-climatiques de nos territoires.

Ce projet a également bonne presse auprès des adhérents-bénévoles qui sont friands de ces sorties leur permettant de découvrir les essences locales et de participer activement à la vie de l’association.