Corribior : du bon entretien des haies

Comment bien entretenir les haies champêtres anciennes ?

La démonstration d’outils adaptés pour l’entretien des haies, organisée en mars 2020 sur la commune de Garganvillar (82), a permis de répondre à cette question primordiale dans nos territoires.

Campagnes Vivantes 82 et la Fédération des Chasseurs du Tarn-et-Garonne, en collaboration avec l’ACCA de Garganvillar, ont sollicité deux entrepreneurs locaux, disposant du matériel recherché. Lamier à scies et sécateur hydraulique, ont oeuvré sur 1.8 km de haies en limite de champ.

Le lamier est privilégié pour la coupe nette de branchage de diamètre élevé, tandis que le sécateur est adapté à la coupe de branchage de faible diamètre.

Efficacité et qualité ont caractérisé cette intervention mécanique rapide. La grande largeur de coupe de ces outils permet en effet de ne pas repasser à répétition sur la même portion de haie. La netteté de la coupe favorise la cicatrisation des branches et la bonne reprise de la végétation au printemps.

Ce type d’intervention n’est à répéter que les 3 à 5 ans, permettant de limiter les blessures sur le végétal, de maintenir un espace naturel non-contraignant aux abords des cultures, et offrant une économie de temps et de frais.
Les rémanents de taille constituant un vaste volume, ils ont été broyés sur place par l’agriculteur grâce à un broyeur à marteau, commun en arboriculture. Déposé ainsi sur la bande enherbée en pied de haie, le broyat apporte de la matière organique et évite l’impact économique et écologique lourd du transport pour exporter la matière.
Forts de cette démonstration confirmant l’urgence à arrêter l’utilisation de l’épareuse sur les ligneux – arbres et arbustes – ,  les partenaires proposent un accompagnement spécifique des pratiques qualitatives et économiques dans le cadre du projet Corribior.
Nous contacter pour en savoir plus.

Un partenariat avec la commune de Montech

ACV 82

Des élus de la commune, le directeur général des services et le responsable de services techniques se sont réunis ce mardi 25 juin afin d’échanger avec les salariées de Campagnes Vivantes 82. L'objectif de cette rencontre :  entrer dans une démarche de valorisation du patrimoine arboré communal.

Cinq sites ont été visités dont le parc ornemental de l’ancienne maison de retraite. Ce parc fermé n’a pas été entretenu pendant quelques années, ce qui a permis le retour de la vie sauvage sur cette zone. On y trouve même un coléoptère protégé vivant dans le bois mort de chêne. Une belle illustration de l’utilité du bois mort pour la biodiversité.

L’idée est d’ouvrir cet espace au grand public afin de lui permettre de découvrir les essences implantées et leurs particularités.

La visite continue avec les deux écoles de la commune qui sont déjà dans une démarche en faveur de l'environnement. L'une d'entre elle est labellisée E3D (Établissement en Démarche de Développement Durable), ce qui motive l'équipe pédagogique et les élèves à intégrer la biodiversité dans leur cadre de vie. Il est question de planter des haies autour des structures avec les enfants. Ce sera l’occasion de sensibiliser les enfants à l’importance des arbres dans l’écosystème.

D’autres projets sont abordés durant cette demi-journée pour une réalisation en hiver 2019 et les années suivantes. Une convention de partenariat a été signée afin de pérenniser la coopération entre Montech et Campagnes Vivantes 82

 

Des élus sensibilisés à la gestion raisonnée des bords de route

ACV82

Jeudi 4 avril 2019, la mairie de Garganvillar ouvrait les portes de sa salle communale, pour une demi-journée consacrée à la gestion différenciée des bords de route dans notre département.

Cinq structures étaient à l'origine de cette initiative :

  • le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement,
  • le Service d'Assistance au Traitement des Effluents et au Suivi des Eaux (SATESE) du Conseil Départemental,
  • le Service responsable de la voirie du Conseil Départemental du Tarn-et-Garonne,
  • la Fédération Départementale des Chasseurs du Tarn-et-Garonne,
  • Campagnes Vivantes 82, opérateur technique reconnu par la Région Occitanie dans l'accompagnement des projets de plantation d'essences champêtres.

 

L'objectif de ce temps d'échanges était de montrer les actions menées dans le département ou ailleurs en matière de gestion des bords de routes.

En introduction, le CPIE a présenté la notion de Trame Verte et Bleue, de corridors écologiques et leur utilité pour la circulation de la faune. Ce dernier aspect a été illustré par la Fédération des Chasseurs du 82 à travers la présentation de l'étude de la nidification d'une espèce en régression : la perdrix rouge, dans les herbes hautes de bord de route.

La technique de la Régénération Naturelle Assistée a été présentée par la technicienne de Campagnes Vivantes 82 : principe, moyens de mise en oeuvre, avantages et exigences.

Notre département, à travers son service de la voirie, a été précurseur en matière de gestion raisonnée des bords de route. Une description des protocoles de fauche et de taille a permis à chacun de constater qu'au delà des couts amoindris découlant d’un entretien moins régulier, l'acceptation par les riverains et les agents étaient indispensables.

Un exemple de diagnostic arboré communal, réalisé par les homologues d'ACV82 dans le Gers (Arbre & Paysage 32), a illustré les besoins d'une commune et les réponses possibles.

Enfin, et afin de faciliter le travail des collectivités, les différents acteurs ont mis à disposition différents outils qui peuvent répondre à leurs besoins au quotidien : diagnostics à l'échelle communale ou inter-communale, outils de communication, proposition de formation, réunions publiques et inventaires participatifs, etc.

Ces outils sont mis à la disposition des collectivités sur simple demande, et tous les partenaires sont disponibles pour orienter les collectivités souhaitant développer une gestion raisonnée des accotements routiers.